40 semaines en TanDeM

Sud Laos: de Vientiane à Paksé

Ami lecteur, de là où tu nous lis il y a de fortes chances qu'une température de 40 degrés nous sépare! et c'est sans oublier que nous sommes lus depuis le Québec, ce qui signifie que ce différentiel est encore bien plus élevé...!

Bon nombre de messages et de mails de votre part avec les mots "ça caille dur ici", "on se les pèle" etc... ce sur quoi nous répondons qu'ici la chaleur est accablante. Ce qui nous pousse d'ailleurs à prendre notre temps et vivre complètement le rythme tranquille du Laos.
Notre précédent article vous invitait à découvrir quelques beaux clichés du nord du pays; depuis, nous avons traversé le pays du nord au sud et c'est maintenant le Cambodge qui nous tend les bras.

Avant même de poser le pied au Laos, nous avions décidé de nous laisser porter par le voyage et de ne pas compter les jours entre le Laos et le Cambodge. Quelle sage décision, car au delà de la beauté visuelle il y a dans cette région du monde ce je-ne-sais-quoi qui pousse le voyageur à apprécier son périple. Sans doute déja par la façon de vivre, car ici les Laotiens vivent à leur rythme, subviennent à leurs besoins tant que possible et semblent vouloir bouder un tant soit peu la cadence de leurs voisins chinois, vietnamiens et thaïlandais. Le Laos est de toute évidence un pays qui fait du bien, beaucoup de bien, car il bouscule les repères et permet une grosse injection de simplicité et de tranquilité dans les veines. Bien plus qu'en Birmanie et en Thaïlande, nous avons eu ici davantage d'échanges avec les locaux et avons eu la chance de faire des rencontres inoubliables. La magie du voyage a pleinement opéré.
 
Venons en au trajet vers le sud, de Luang Prabang au nord vers Vientiane puis Paksé, à faire en 2 étapes. Epuisant! tenez par exemple, il y a ce trajet en bus de nuit entre Luang Prabang et Vientiane, là c'était plutôt chaotique! comment vous dire, imaginez seulement un trajet d'une douzaine d'heures dont les 5 premières s'effectuent en pleine montagne. On se demande encore comment notre ventre a pu tenir le coup, en tout cas celui de cette pauvre Laotienne à côté de nous n'a vraiment pas résisté... que du bonheur!! :) on en rigole aujourd'hui bien sûr.

Vientiane, capitale du Laos. Assez peu d'échos positifs sur cette ville que nous avons pourtant appréciés. C'est vrai que les centres d'intérêts y sont limités, mais bon la petite marche le long du Mekong en soirée, couplée avec une bonne Lao Beer en terrasse pour contempler le coucher du soleil et du bon petit déjeuner à base de croissant et pain au chocolat servie par la boulangerie du coin auront largement suffit à rendre appréciable notre étape de 2 jours.

 
Ah oui! le p'tit dej à la française vous surprend sûrement! en fait la présence française dans le pays (protectorat jusqu'en 1954) a laissé quelques traces, notamment au niveau culinaire. Beaucoup de sandwichs-baguette à manger sur le pousse, avec pour stars locales la vache qui rit et le nutella! au niveau architecture on reconnaitra également le style français sur certaines architectures, ah oui et pis y'a les bornes kilométriques, comme chez nous! et surtout la pratique de la "pétang" par de très nombreux laotiens, qui ne se différencie de notre pétanque nationale que par l'absence du pastis!
 
Paris à 9237km!
 

Nous avons ensuite laissé Vientiane derrière nous pour un autre trajet de nuit, un peu moins chaotique certes, pour arriver à Paksé dans l'extrème sud du pays. A voir sur place, le plateau des Bolovens et ses chutes d'eau et plantations de café, ainsi que la région des 4000 iles et ses (rares) dauphins d'eau douce.

Alors vous savez, comme dans tout voyage il y a des surprises et des endroits inattendus. Partis pour 1 ou 2 journées pour visiter le plateau des Bolovens, nous y resterons finalement 1 grosse semaine. Il aura suffit d'un petit virage sur la gauche à la base pour voir une des innombrables belles chutes d'eau du coin pour tomber sur ce charmant resto/hôtel "E-Tu resort" que nous ne quitterons plus pendant plusieurs jours. Il y a dans ce monde des endroits chargés d'ondes positives, "E-Tu resort" en fait parti. Du calme, des bungalows en pleine forêt, de la verdure et surtout des rencontres que nous n'oublierons jamais. Nous n'étions pas les seuls à poser le sac, certains sont mêmes restés 1 mois ici! mention spéciale à Khombaï, l'hôte franco-laotien, qui est un homme débordant de générosité et qui fait partager son pays avec grand amour et beaucoup
de passion. Balades dans des endroits reculés du Mekong, pic nic, dégustations culinaires (pffff pas un instant sans manger, que des délices, vive les kilos!!) et autre soirées arrosées... hum hum, inoubliable!

C'est sur ces quelques mots que nous vous laisserons pour ce qui est du Laos. Encore mille mercis à tous pour vos messages, ça nous touche beaucoup beaucoup.
Rendez-vous dans quelques jours pour nos escapades cambodgiennes!!
 
12h de trajet de nuit et peu de sommeil, dur dur!
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Festival de Champasak, danses traditionnelles avec en arrière plan le très beau temple Wat Phu
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
La délicieuse Laap Salad laotienne, mélange de viande ou poisson haché avec coriandre, menthe, petits oignons etc... à refaire parmi vous à notre retour! avec une bonne bière bien sûr!
 
 
 
 
 
 
 
 
Petit exposé des charmantes bebetes qu'on peut trouver dans le coin!
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Rien de mieux qu'un jus de sucre de canne bien frais pour compenser le soleil de plomb!
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Pic nic su les bords du Mekong, loin de la ville! au menu, des grillades de poulet, du poisson, et du riz inséré dans du bambou!
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Voyez cette homme sur la gauche, il a vécu à Chateauroux et tient aujourd'hui son resto. On le surnomme aujourd'hui le "berrichon du Mekong"! ne jamais le mettre au défi car il vous cuit sur place! on en a encore la tête qui tourne...!
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Rencontre inoubliable avec Renée
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Comme souvent en Asie, on mange on mange et on mange! les plats sont au milieu et on se sert. On retiendra les salades, poissons grillés, petits fagots de riz à la banane, viande de chevreuil et les multitudes de petites friandises à manger sur le pouce. La cuisine laotienne mérite d'être découverte.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Cet homme que vous voyez en train de grimper sur cet arbre à 68 ans. Tenez vous bien, cela fait donc 60 ans qu'il monte sur ce palmier chaque jour afin d'y extraire son jus. Le sucre est ensuite cuit puis vendu sur son petit étalage en bord de route sous forme de petit cube caramélisé. Cet homme a 4 enfants, lesquels ont tous un travail à l'étranger.
Un palmier qui fait vivre toute une famille de 4 enfants... cette belle histoire méritait bien une place sur un blog, aussi modeste soit-elle, vous ne pensez pas ?
 
 
 
 
Partie de "pétang" avec de jeunes laotiens, qui nous ont battu bien sûr! 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Coucher de soleil sur le Mekong

Publié à 19:50, le 18/02/2013, dans 03. Laos, Paksé
Mots clefs :


Qui suis-je ?

Accueil
Qui suis-je ?
Mon itinéraire
Livre d'or
Archives
Amis
Album photos

Mes albums

La carte des lieux visités



Mots clés

Rubriques

01. Thailande (nord)
02. Myanmar
03. Laos
04. Cambodge
05. Thailande (sud)
06. Singapour
07. Bali
08. Australie
09. Fidji
10. Chili
11. Perou
12. Bolivie
13. Argentine

Derniers articles

L'Argentine, pour finir en apothéose! (1/2)
Argentine (2/2): direction les spendeurs du bout du monde... la Patagonie
Bolivie, terre de splendeurs...
Du Lac Titicaca à la forêt amazonienne!
Parc Torotoro, sur les traces des dinosaures!

Sites favoris


Amis