40 semaines en TanDeM

L'Argentine, pour finir en apothéose! (1/2)

Commencez votre périple autour du globe par l'Argentine et vous serez immédiatement plongés dans le grand bain des splendeurs; finissez y votre voyage et c'est l'apothéose!

L'Argentine est en effet la terre de nombreux contrastes. Il y a tout d'abord le nord ouest, proche de la Bolivie, la région de Salta, qui vous accueillera dans des paysages arides et désertiques, à faire rappeler certaines immensités boliviennes. Aux alentours, les terres aux 7 couleurs de la "Quebrada de Humahuaca", plus au sud la région viticole de El Calafate où l'on aime savourez un petit vin accompagné d'une divine grillade! il faut néanmoins apprécier les vins puissants et forts en bouche, avec des teneurs en alcool rarement en dessous de 13,5°.

Tiens en parlant de grillade, le mythe de la viande de l'Argentine n'en est pas un; véritablement la viande la plus savoureuse dégustée jusqu'alors, des morceaux parfois gargantuesques, pas rare en effet d'avoir au minimum un demi kilo de viande servi pour une personne. Le pays est le paradis des viandards et régale par son traditionnel bbq "Parillada" et "Asado". Les immensités de la Pampa offrent au pays un élevage taille xxl de boeuf, avec comme pièce de viande star, le "bife de chorizo".

Revenons en à la géographie! oui nous disions la région de Salta, celle-ci étant l'une des villes principales du pays et point de départ idéal pour sillonner le nord ouest. Plus à l'ouest, à pas moins de 17h de bus (!) voici la capitale, Buenos Aires! ville immense, chargée d'histoire et de mélange culturelle, la plus européenne des capitales sud-américaines avec ses rues rappellant tantôt les villes espagnoles, parfois italiennes... et aussi Paris! et oui car on la pierre de taille fut importée par le passé, du coup du style hausmanien dans certains quartiers! Buenos Aires est une ville franchement vivante, parfois grouillante, et constitue une ville de prédilection pour savourer la cuisine argentine dans ses innombrables restos. On y retrouve aussi bien entendu le tango, qui a vu le jour ici-même. Plus généralement, Buenos Aires fait cohabiter des quartiers avec leur identité bien distincte, tel Palermo et son côté chic-tendance, le quartier populaire de la Boca et son ambiance footballistique, ou encore le vieux quartier de San Telmo et ses rues pavées.

C'est à Buenos Aires que nous retrouverons avec la plus grande des joies notre ami Richard! oui oui le même qui était venu nous voir 4 mois auparavant à Bali!! 2 séjours à l'autre bout du monde des plus mémorables et une invitation à de nouvelles découvertes!!

Ensemble, nous voilà déja sillonés déja les ruelles de Buenos Aires, puis rapidement embarqués pour une très agréable journée à Colonia del Sacramento, en Uruguay (l'occasion d'ajouter un autre tampon au passeport!), située à pas moins d'une heure de bateau de Buenos Aires. Ancienne ville coloniale disputée entre espagnols et portugais, Colonia n'a rien perdu de son ambiance d'antant et l'on aime visiter ce lieu reposant en bord de mer en admirant un coucher de soleil des plus envoutants.

De retour sur la terre ferme, nous avions gardé bien au chaud un trajet vers l'une des plus belles splendeurs naturelles du continent sud-américain, j'ai nommé les gigantissimes chutes d'Iguazu. Ces chutes d'eau qui sépare le paus du Brésil et du Paraguay sont époustouflantes de beauté, impressionantes de puissance et globalement incroyablement photogéniques. Point d'hésitation, Iguazu est dans le top 5 des sites naturels à ne pas manquer dans cette région du monde, et c'est dire la sévère concurrence!

Prochaine étape: la région de Mendoza, aux abords du Chili. Et oui de gros trajets! c'est cela aussi l'Argentine, tous les sites se méritent et vous inciteront à la patience car 20h de bus sont la norme pour aller du point A au point B. Sur place, voilà une nouvelle région vinicole, cépages français en vedette, dont le Cabernet mais surtout le Malbec!

2 semaines s'écoulent avec Richard et nous le quittons sur ces pas avant de se diriger vers les terres du bout du monde de la Patagonie.....

Quand Venus taquine la Lune...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le traditionnel bbq argentin, "l'asado", et ses viandes savoureuses!


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Autre spécialité sud-américaine, les empanadas (chaussons fourrés), à déguster sans modération

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les montagnes aux 7 couleurs de la Quebrada de Humahuaca

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Retrouvailles des plus précieuses avec notre ami Richard à Buenos Aires

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La Bombonera, le stade mythique du club des Bocas Juniors

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Escapade dans la charmante ville de Colonia, en Uruguay

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Aux chutes d'Iguazu, rencontre avec l'hôte local, le "coati"

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Grillade ("parillada") verticale du monton

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le seigneur des airs du continent sud-américain, le condor

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Dernière journée avec Richard en finissant avec une agréable balade à cheval, suivie d'une soirée au bbq devant un feu de cheminée

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Nous quittons l'Argentine pour quelques jours pour atteindre le Chili puis descendre vers la Patagonie, ultime étape de ce voyage! Traversée de la frontière par la superber "route des Andes", direction Santiago

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Nous vous donnons rdv dans notre prochain article dédiée à la Patagonie et vous promettons de vraies spendeurs!



Publié à 01:28, le 28/10/2013, dans 13. Argentine, Salta
Mots clefs :
.. Lien


Argentine (2/2): direction les spendeurs du bout du monde... la Patagonie

Voilà le clou du spectacle, la merveille du sud-américain, la terre des extrèmes et de tous les superlatifs, des paysages uniques et proposant une vraie surenchère sur ce qui a été vu. On est ici dans les contrées lointaines et australes, dans tout ce qu'il y a de plus pur.

Nous vous emmenons en premier lieu à travers les montagnes chiliennes de Torres del Paine pour contempler ensuite la Patagonie côté argentin, entre glaciers Perito Moreno, Lago Grey et les montagnes du Fitz Roy.

Pour finir, nous vous offrons des clichés coup de coeur venant du nord patagonien, la Péninsule Valdès. Des photos d'un moment privilégié, celui qui nous aura permis de contempler baleines australes venant mettre bas à pas moins de 20 mètres de la plage, avant den observer sauter en dehors de l'eau. Plus loin, une colonie de pingouins de Magellan, des éléphants de mer et otaries. Mais le clou du spectacle, c'est cette chance unique d'avoir pu observer des orques en patrouille venir taquiner le bord de plage à 2 ou 3 mètres des lions de mer nonchalants, avant de venir s'attaquer à une baleine au loin!

Vous en voulez plus ? pas de problème, nous vous offrons également quelques photos de magnifiques dauphins 'tonina'!

Le sud chilien vu du ciel

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Arrivée sur le Lago Grey et ses morceaux de glace à la dérive. Inoubliable merveille...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L'un des sites le plus époustouflant de la Patagonie, l'immense glacier Perito Moreno et ses 5km de front et 60m de hauteur!

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Chute d'un énorme bloc de glace dans un retentissement impressionant!

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Vue sur le magnifique mont Fitz Roy

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Et maintenant direction le nord de la Patagonie, sur la Péninsule Valdès pour quelques beaux clichés de l'exceptionnelle faune marine

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Attaque d'orques sur une baleine!

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Sale temps pour les mouches, voilà les orques qui reviennent vers la plage...!

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les adorables petits dauphins "tonina", espèce endémique à la région

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Fin de séjour célébré autour d'une pièce de boeuf de 800 grammes, que je me suis joyeusement permis d'achever seul! 400 g pour Vivi, on s'est pas mal gavé!

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 




Publié à 01:56, le 27/10/2013, dans 13. Argentine, El Calafate
Mots clefs :
.. Lien


Bolivie, terre de splendeurs...

La Bolivie... voici un pays à propos duquel nous avions finalement peu d'images en tête avant d'y poser le pied. Eh bien, pfffiou quelle claque! force est de constater qu'aujourd'hui, à l'heure où nous vous écrivons et après avoir baroudés un bon mois sur ces terres, la Bolivie est une sacrée merveille et nous a problablement offert parmi les plus beaux paysages de notre voyage. Bon, y'a encore l'Argentine à découvrir devant nous, mais Dieu que la Bolivie met la barre haute!

Pensez donc, à l'ouest il y a les rives du Lac Titicaca et sa très belle "Isla del Sol", au nord l'immense forêt amazonienne riche d'une faune & flore unique: pour les plus tintinophiles de nos amis-lecteurs, nous étions comme Tintin sur la couverture de l'album "L'Oreille Cassée"! voyez ? cette pirogue maniée par un Indien et qui s'engouffre dans une épaisse jungle par une étroite rivière de couleur marron. Sur le chemin, des centaines, que dis-je, des milliers d'alligators et caïmans, en mode bronzette sur chaque rive, gueules béantes, cotoient une population de gros rongeurs "capybaras" (n'ayez crainte vous verrez la bèbète en photo), tandis que dans les arbres s'amusent de nombreux singes. Aussi incroyable que cela puisse paraître, on aperçoit également des dauphins roses! on peut même se baigner avec eux, ceux-ci nous protégeant des grosses bestioles aux longues dents. Enfin, un p'tit hameçon dans l'eau avec un bout de bidoche et vous aurez vite fait de pêcher du piranha! sans oublier ses balades à travers les marécages permettant d'observer de gros anacondas et cobras!

Bon mais rassurez vous, nous sommes encore vivants! en quittant l'Amazonie, la Bolivie offre d'autres étapes toutes aussi différentes qu'intéressantes, notamment dans les villes de La Paz, Cochabamba et Sucre. Si la première, flanquée dans vallée si immense que le mode panoramique est de rigueur pour prendre la photo, envahit par son ambiance grouillante et populaire, la seconde offre une halte agréable avec son grand marché central, tandis que la dernière (notre préférée en Bolivie), peut s'enorgueillir d'une riche architecture et de son ambiance "méditerrannéenne" et décontract'. De quoi facilement nous convaincre d'y poser les sacs pendant plusieurs jours.

Mais ce n'est pas tout. Les paysages boliviens, ce sont aussi de grands territoires montagneux, des cascades d'eaux, des canyons, des curiosités géologiques et on en passe, de quoi offrir de magnifiques balades. Et comme si cela n'était pas suffisant, figurez vous que l'un des parcs nationaux, le "Parc Torotoro", est l'un des seuls endroits au monde où l'on peut apercevoir très distinctement des empreintes de dinosaure! on vous assure que poser son pied ou ses mains dans le creux d'une empreinte d'un T-Rex ou autre brontosaure ayant vécu il y a des dizaines de millions d'années a quelque chose de mémorable.

Le pays ne pourra pas vous laisser partir comme ça. Car en se dirigeant vers le sud et la frontière argentino-chilienne, il y a un territoire qui mérite à lui seul la visite de cette partie du continent, on a nommé le Sud Lipez et cette immense mer de sel qu'est le Salar d'Uyuni. Une excursion de 4 jours en jeep sera nécessaire pour décrouvrir ces spendides paysages - et on vous jure que le mot splendide est faible - tellement la diversité, l'immensité et la beauté de la nature y est époustouflante (ouais on parle comme Nicolas Hulot hein !?). Le mieux est quand même de faire honneur aux photos et de vous offrir, on l'espère, un gros moment d'évasion...



Publié à 20:54, le 15/09/2013, dans 12. Bolivie, La Paz
Mots clefs :


Du Lac Titicaca à la forêt amazonienne!

Panorama sur la Cordillère Royale depuis la très belle Isla del Sol

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Une pause musicale avec dégustation de truite en papillotte, accompagnée du qinoa local et d'une bonne bière!

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ouh là! il est de temps de changer de pompes! 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Une étape dans la grouillante ville de La Paz, capitale économique (Sucre étant la capitale administrative)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Non vous ne rêvez pas! les foetus de lama se vendent sur au "marché aux sorcières"! comme au Pérou, la tradition veut qu'on enterre cette pauvre bestiole sous sa future maison pour écarter tout mauvais présage!

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Bye bye La Paz et les terres fraîches et arides de l'Altiplano pour les températures tropicales et paysages denses de la forêt amazonienne. Et tout ce contraste en moins de 40 minutes de vol! le survol des cimes enneigées puis l'arrivée soudaine au dessus de la jungle restera un de nos souvenirs visuels les plus forts...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Ceci n'est pas encore la jungle mais la moindre auberge de jeunesse vous accueillera modestement avec plantes tropicales et perroquets en liberté!

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L'oiseau "Spatule Rosée" porte bien son nom!

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L'une des stars des lieux, le "capybara", sorte de gros rongeur, qui fait la joie des prédateurs du coin (caïman, jaguar...)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le dauphin rose et son étrange museau long. Pas de problème pour la baignade, la seule présence du dauphin écarte toute tentative d'approche incongrue des crocos et piranhas. Un excellent bodyguard naturel en quelque sorte!

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Squelette d'anaconda, on est sur la bonne piste!

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Et voilà la grosse bête! Mr Anaconda en personne!

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Hostile le rio amazonien! les piranahs ont de quoi vous enlever une phalange!

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Qui pour une virée nocture? des centaines de grosses billes dans la pénombre vous observent...!

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



Publié à 19:41, le 15/09/2013, dans 12. Bolivie, Rurrenabaque
Mots clefs :


Parc Torotoro, sur les traces des dinosaures!

Après une halte au Temple Tiwanaku, source d'inspiration d'Hergé pour son album le Temple du Soleil, en route vers Cochabamba et le parc Torotoro, fameux pour avoir conservé intact des empreintes de dinosaures.

Les ruines de Tiwanaku et sa porte du soleil

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L'immensité de la ville de La Paz...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Retrouvailles avec nos intrépides amis baroudeurs Guillaume et Hélène pour un inboubliable voyage vers Torotoro puis les splendeurs du Sud Lipez

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La statue du Christ de Cochabamba domine la ville. Plus grand que celui qui domine Rio de Janeiro!

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Torotoro et ses traces de civilasation inconnue...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Et voilà les traces d'un (bébé) tyrannosaure!

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Cette fois-ci, l'empreinte d'un brontosaure! balèze l'animal hein ?!

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Magnifique saut de Vivi!

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Feuilles de coca



Publié à 18:47, le 15/09/2013, dans 12. Bolivie, Cochabamba
Mots clefs :


Sud Lipez et Salar d'Uyuni, merveilles du bout du monde!

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Arrivee aux portes du Salar d'Uyuni, avec nuit dans un hotel 100% en sel!

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



Publié à 19:25, le 14/09/2013, dans 12. Bolivie, Salar de Uyuni
Mots clefs :


Pérou, arrivée à Arequipa

C'est sous un soleil radieux que nous ferons nos 1ers pas sur les terres ancestrales des Incas, et que nous découvrirons en premier lieu la ville d'Arequipa, 2ème ville la plus peuplée du Pérou avec son quelque million d'habitant. Concept assez étrange pour nous européens que d'obtenir toujours un peu plus de chaleur en voyageant toujours plus vers le nord, oui car nous laissions derrière nous les fraîches températures du Chili au sud pour un climat plutôt tempéré au Pérou.
Arequipa est une ville franchement agréable, située dans les Andes péruviennes, aux abords d'un volcan et du Canyon de Colca, connu pour être survolé par el senor Condor!
Comme souvent en Amérique du Sud, la ville s'articule autour d'une grande place centrale, "la Plaza de Armas" d'où partent de nombreuses rues et où se croisent et se recroisent locaux et touristes. La place est bordée par une magnifique cathédrale, au centre de l'eau jaillie depuis une très belle fontaine, des oiseaux volent par dizaines, des vendeurs ambulants proposent patisseries et glaces, tandis que beaucoup se reposent assis sur les bancs.
Plus loin, à quelques minutes de marche nous aurons le plaisir de découvrir le grand marché central, un endroit vraiment vivant, où se cotoient fromagers, bouchers, épiciers, et autres boulangers, sans oublier ces nombreux stands où il est bon de jouer des coudes pour s'attabler devant l'une des spécialités culinaires du pays pour l'équivalent d'un ou 2 euros, tel le "ceviche", une salade de poisson baignant dans le citron et parfumée à la coriandre, un régal! les stands de fruits et légumes y sont gargantuesques, surtout les étalages de pomme de terre, oui car le Pérou compte pas moins de 3000 sortes de ce tubercule! rappelons que la pomme de terre est originaire de la Cordillère des Andes et fut introduite en Europe il y a des siècles par les Conquistadors. Bon faut être honnête, on n'aura pas eu te temps de toutes les goûter!
Pour le reste, Arequipa offre d'agréables balades et ne manque pas d'éveiller la curiosité avec ses nombreuses échoppes et boutiques en tout genre. Nous y resterons 3 jours avant de prendre un avion (histoire de s'épargner 30h de bus!) directement pour le nord du pays, direction Trujillo et ses sites historiques.

La très belle Plaza de Armas d'Arequipa

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le très animé marché central d'Arequipa

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Vous ne rêvez pas, cette étrange créature à l'apparence d'humanoïde n'est autre qu'un foetus de lama séché! la coutume veut qu'on l'enterre dans le terrain de sa future maison pour porter chance!

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le Pérou, pays aux 3000 sortes de patates!

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La célèbre feuille de coca, utilisée par les Andins pour prévenir le mal des montagnes

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Quelques fromages au Pérou, bon on vous avoue qu'en bons franchouillards nous n'avons pas trouvé de délices en la matière, néanmoins insérer quelques morceaux de "queso andino" dans un p'tit pain du coin procure son p'tit plaisir!

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les très bonnes Papa Rellena, spécialité du Pérou, des pommes de terres farçies à la viande ou aux légumes et à manger sur le pouce, rien de mieux pour caler une petite faim contre quelques centimes d'euros

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



Publié à 17:07, le 7/08/2013, dans 11. Perou, Arequipa
Mots clefs :


La Cordillera Blanca, splendeur du nord péruvien

Autre ambiance, autre atmosphère. Le nord du Pérou semble plus reculé et bien moins fréquenté par les touristes. Nous avions envie de passer une dizaine de jours à découvrir quelques sites historiques et se reposer en bord de mer avant de redescendre tranquillement vers le sud du pays. Le nord péruvien permet de contempler la richesse du patrimoine historique et culturel du pays, avec notamment des villes archéologiques et nombreux sites datant des civilisations anciennes. Nous avons pu poser nos sacs dans la ville de Trujillo et s'offrir une petite séquence culturelle en découvrant notamment les ruines de "Chan Chan" et les impressionantes ruines de la "Huacas del Sol y de la Luna", un temple de la civilisation Moche (pré-inca) découvert il y a tout juste 2 décennies; incroyable de voir une architecture intacte, de voir les fouilles en cours et de savoir que les plus belles découvertes sont encore enfouies. 
 
Le temps quelque peu maussade du nord nous incitera à gagner rapidement la région de la Cordillera Blanca et la petite ville de Caraz, à environ 8h de route au nord de Lima, et là que du bon temps en perspective! une semaine entière dans cette région magnifique, riche en paysages grandioses. A l'heure où nous écrivons, nous avons parcouru le Pérou pendant 1 mois et considérons que la Cordillera Blanca est la région la plus agréable à visiter. Entre canyons, montagnes, villages, lacs d'altitude aux eaux turquoises, machés locaux et on en passe, on en a pour ses yeux. Caraz, petite bourgade fort sympathique. Euh devinez le nom de la place centrale ? bingo! la Plaza de Armas, comme pratiquement toutes les villes d'Amérique du Sud. Un marché se tient tous les jours et permet de s'introduire dans d'étroites allées afin d'y découvrir tous les produits locaux, notamment fruits et légumes tapissant le sol et vendus principalement par des femmes, souvent coiffées de chapeau melon noir et vêtues d'épaisses robes traditionnelles. Ca et là, quelques étalages proposent une cuisine du coin, entre soupes et plats au poulet que l'on aime à déguster sur de quelques chaises en plastique. Plus loin, voilà le coin boucherie, avec ces nombreux stands proposant toutes les parties du cochons! Fin juillet, Caraz propose une grosse ambiance festive (fête nationale + fête du village) pendant toute une semaine, l'occasion de découvrir toutes les activités touristiques du coin.
 
Caraz, ce sera surtout pour nous l'occasion d'y retrouver avec le plus grand des bonheurs notre couple d'amis Guillaume et Hélène, qui auront eu cette merveilleuse idée de quitter le tumulte parisien pour venir barouder 3 mois sur le continent sud-américain. On les embrasse encore à travers ce blog, on les remercie encore pour leur délicate attention d'avoir penser à nous ramener ce petit pot de foie gras dans leurs bagages (mmmmmmhh ça nous manquait!!), leur souhaitons le plus beau des périples et avons déja hâte de les recroiser quelque part entre la Bolivie et l'Argentine! 
 
Les photos parlent d'elles mêmes et vous feront - nous l'espérons - un peu voyager avec nous à travers les hautes montagnes du Pérou et ses cimes enneigées, ses couleurs vives, et aux côtés de la population locale. Au programme, de la rando, de l'initiation à l'escalade pour Vivi, encore de la rando, parfois sacrément physique (4700m d'altitude, gare au mal des montagnes!), du VTT (pfff 5 crevaisons en 1 journée sur un total de 4 vélos, on s'en rappellera!). En récompense, des panoramas magnifiques, une flore atypique, de l'air pur, d'agréables pauses culinaires et de bons moments de partage dans ce paysage andin.
 
Ruines de Huacas del Sol, où le plus beau est encore enfoui! A la mort d'un chef Inca, on reconstruisait un nouveau temple par dessus l'existant. 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Les Incas doivent se retourner dans leur tombe! on a goûté, en fait faut aimer ces boissons au goût de médoc' 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Imaginez une couronne d'étoiles autour de cette montagne enneigée... oui vous y êtes, il s'agit bien de cette montagne qui a inspiré le logo de la célèbre maison cinématographique Paramount !
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
La jolie Plaza de Armas de la petite ville de Caraz
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Initiation au Juego de Sapo (sapo=grenouille en espagnol), consistant à lancer des pièces sur un plan de jeu en tentant d'obtenir le maximum de points possibles. 5000 points pour celui qui mettra une pièce dans la gueule de la grenouille! (bravo à Guillaume qui a réussi l'exploit!)
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Magnifique dégustation du traditionnel ceviche, celui à la truite est particulièrement délicieux! rien de mieux que d'en manger directement sur le lieu d'élevage, accompagné de la bonne bière nationale Cusquena. Une vraie adresse coup de coeur qu'on ne manquera de partager avec qui veut.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Salut Guillaume & Hélène! et ouais on trouve de tout sur les marchés locaux!
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Nous ferons l'agréable rencontre avec Jan's, un péruvien natif de Caraz, et qui aura eu la gentillesse de nous faire découvrir son village et de nous guider lors de nos excursions journalières. Il nous aura également accueilli chez lui et fait rencontrer toute sa famille. 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Point d'orgue de notre trek, la fantastique Laguna 69 aux plus belles couleurs de bleu (ne nous demandez pas pourquoi le chiffre 69, on n'en sait rien !! ;-))
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
La "chicha morada", une boisson rafraichissante préparée à partir du maïs noir.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Sur notre chemin, de nombreuses "Puya Raymondi", ces plantes impressionantes et endémiques à la région andine
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 


Publié à 17:00, le 7/08/2013, dans 11. Perou, Carás
Mots clefs :


De Lima au Lac Titicaca

Nous quittons les merveilleux paysages de la Cordillera Blanca pour un retour à la vie citadine, direction la capitale, Lima. Nombre de voyageurs nous avaient donné leurs impressions timorées sur cette ville et c'est vrai qu'au premier abord la grisaille quasi-permanente qui couvre la ville en cette période de l'année donne à Lima un côté fort tristounet. Architecture globalement moderne et plutôt austère, un centre-ville animé mais sans charme particulier, et des mises en garde permanentes sur l'insécurité régnante, bref une impression globale effectivement mitigée.

Mais nous retrouvions à Lima notre amie Stéphanie, en provenance directe de Bruxelles, qui aura posé 2 semaines de vacs pour passer du moment avec nous au Pérou. Un vrai plaisir de la retrouver dans le tumulte de Lima! le temps pour nous de profiter de ces 1ers jours dans les quartiers agréables de Miraflorès et Barranco et de goûter aux spécialités culinaires du pays, oui car Lima est considérée comme la capitale gastronomique du continent sud-américain. Point de déception en effet, d'excellents ceviches, salades généreuses, et même des sushis revisités, bluffant!

Et puis, après 3 jours à Lima, nous voilà embarqués sur le circuit classique, direction Cusco et le célèbre Machu Picchu. Nous laisserons de côté les lignes de Nazca afin de s'accorder plus de jours vers Cusco. Le séjour y fut très agréable. Cusco est une ville touristique et on ne peut plus agréable, avec sa jolie Plaza de Armas, ses très nombreux bars, restos, boutiques en tout genre, avec en prime de très beaux panoramas sur la ville depuis la jolie colinne de San Blas. Sans oublier les alentours de Cusco et notamment la Vallé Sacrée, on se souviendra surtout des impressionants sites de l'ère pré-inca, tels les "Morays" (sorte de centre agronomique inca) et les incroyables Salines de Maras formées d'inombrables terrasses (plus de 4000!) servant à la récolte du sel.

Et voilà le Machu Picchu que l'on aime à mitrailler en photos tellement le site est une merveille. On passera sur le côté "très organisé" du site et du coût de la visite paraissant excessif, considérant malgré tout que le Pérou aussi a le droit de profiter des fruits du tourisme! nos photos auront un goût de vu et déja vu pour certains d'entre vous, tant le site a été maintes fois photographié, mais franchement on s'en lasse pas!

C'est ensuite au Lac Titicaca que nos chemins se sépareront avec Stéphanie, l'occasion pour nous de profiter de bons moments aux bord du Lac Titicaca. Malgré tout, on le dit franchement, les excursions vers le Lac Titicaca depuis les rives péruviennes nous ont vraiment déçu et font parfois penser à Disneyland! sans hésitation, la visite du lac depuis la Bolivie vaut bien plus la peine, mais chhhut on vous le garde pour nos articles sur la Bolivie!

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Dans ce vieux wagon du XIXè s. dans le quartier de Barranco (Lima), un agréable bar!

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les excellentes grillades ("asado")

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Vue sur Cusco depuis la colline de San Blas

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Et dire que ces jolis p'tites bêtes vont finir à la casserole, c'est pas triste! oui car le "cuy" (cochon d'Inde) est un met de choix au Pérou! le plat du dimanche en quelque sorte!

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

On peut croiser du beau monde au Machu! on a passé le bonjour à Laurent Gerra, à qui on n'a pas osé demander une p'tite imitation de peur de le déranger en plein trekking! ;)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Très bon esprit de la part du personnel à bord du train Cusco-Macchu! ils se déguisent, font danser les voyageurs et proposent en prime un défilé de mode avec possibilité d'acheter les habits! peut-être une bonne source d'inspiration à nos amis de la SNCF ? ;)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les impressionantes Salines de Madras et ses milliers de terrasses, témoignage de la période pré-inca et encore exploitées aujourd'hui. Des familles entières, dont les enfants, s'affairent à la tâche et font de nombreux allers-retours en portant des dizaines de kilos de sel sur le dos....

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Dans la Vallée Sacrée, l'impressionant site de Moray, servant de centre de recherche agronomique aux civilisations anciennes. Les températures varient entre le centre et les terrasses supérieures dû au rayonnement du soleil, permettant d'établir plusieurs cultures

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Le Lac Titicaca

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ruines d'un ancien édifice mortuaire

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Ame sensible s'abstenir! on a quand même voulu essayer de goûter à la spécialité locale, le cochon d'Inde grillé! vraiment peu d'intérêt au niveau du goût!

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 




Publié à 19:10, le 6/08/2013, dans 11. Perou, Lima
Mots clefs :


Chili, pour que le dépaysement continue!

Bientôt 6 mois de voyage et il est à se demander si nos cerveaux auront la capacité de conserver toutes les images offertes par les pays que nous avons traversé. Déja tant de rencontres, de photos, d'expériences et de souvenirs.

Nous faisons nos adieux à Sydney est aux immensités australiennes pour un long vol de 12h au dessus du pacifique à destination d'un nouveau continent, l'Amérique du Sud. Plus de 4 mois et demi à disposition pour barouder à travers le Chili, le Pérou, la Bolivie et l'Argentine.

Santiago sera notre porte d'entrée sur le continent. Imaginez déja l'impression que d'apercevoir au petit matin la Cordillère des Andes et ses cimes enneigées depuis le hublot de l'avion, lorsque la veille, nous admirions encore l'opéra de Sydney.

Santiago, capitale du Chili, ce pays à la forme longitudinale si atypique: environ 4300 km du nord au sud, une largeur moyenne de 180 km! Nous séjournerons 4 nuits à Santiago, le temps déja de se remettre du gros décalage horaire, puis de découvrir l'ambiance de la ville.

Oh nous ne qualifierons peut être pas Santiago de belle ville au sens visuel du terme, mais nous avons vraiment apprécié l'ambiance qu'il y règne. Celle par exemple qu'on trouve dans le centre, sur la Plaza de Armas: des vendeurs de rue, des petits spectacles, des peintres, et puis ces hommes qui se retrouvent à la tombée du jour pour une partie d'echecs. Une petite faim ? bien sympa de déguster un empanada sur le pousse ou de jouer des coudes au milieu de stands et de déguster un "completo", un hot dog grassouillet à souhait et dont les Chiliens sont friands! Il y a aussi l'ambiance animée du Mercado Central, aux armatures du pur style Eiffel, afin de déguster des bons plats de poisson. Avis aux futurs voyageurs du coin, pour un bon déj de cuisine chilienne, direction le resto "Galindo" à Bellavista ou le resto "Liguria". Ne manquons pas d'oublier la vue impressionante sur Santiago depuis le haut de la colline San Cristobal. L'occasion de traverser les rues du quartier Bellavista, riche en restos, bars et boîtes de nuit où nous aurons eu le plaisir de passer un peu de temps! :). A 1h30 de bus de Santiago nous aurons eu le très agréable plaisir de découvrir Isla Negra afin d'y visiter l'une des anciennes résidences résidences de Pablo Neruda, le célèbre poète chilien. Une merveille!

Mais si la capitale offre des ingrédients sympas pour un séjour agréable, que dire de la ville portuaire de Valparaiso! Dieu que nous avons adoré cette ville, bon nombre de voyageurs en tombent amoureux! et ça se comprend, une grande ville en bord de mer et construit aux milieux des collines, un peu à faire rappeller le charme des villes de San Francisco et Lisbonne, et sur lesquelles toutes ces maisons colorées ont trouvé refuge. Une maison bleue, tantôt en pierre tantôt en tolle, puis une jaune, puis orange, au dessus une verte puis à côté une rose etc... des petites rues où l'on aime se perdre, l'ambiance portuaire ici, l'ambiance bohême et artistique plus loin, ces trolleys qui traversent le centre, les marchés locaux, les stands d'empanadas, et puis bien sûr toutes ces incroyables peintures murales partout dans la ville! beaucoup d'hostels sont basés dans le très agréable et charmant quartier Cerro Alegre, et c'est là où nous séjournerons, où l'ambiance nous a fait doucement rappeler les rues montmartroises!

Pas loin d'une dizaine de jours à Valparaiso! en fait l'occasion de prendre une semaine de cours intensifs d'espagnol! super, maintenant on commence à hablar un poco espanol! très utile pour la suite du voyage. Du coup nous aurons franchement eu beaucoup de temps pour vivre Valparaiso, faire tout plein de rencontres, et même à y apprendre à cuisiner la cuisine locale!

Assez parlé, place aux photos! on vous laisse découvrir tout ça, pour notre part direction le nord du pays, vers le désert d'Atacama!

Vue panoramique sur Santiago

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le funiculaire de la colline San Cristobal

Le resto "Galindo", pour une bonne bouffe chilienne!

*

Le soir sur la Plaza de Armas, on se retrouve pour une partie d'echecs

Les délicieux empanadas! essayez l'empanada "pino", au boeuf, olive et oeuf, un régal!

Démonstration de tango au Mercado Central, puis interview en direct de Vivi par la télévision chilienne!

 

Valparaiso, une ville des plus photogéniques

Le vieux funiculaire de Valparaiso contribue au charme de la balade dans la ville

Elections présidentielles en cours, impressionnante manif' étudiante contre le coût élevé des études

Le jeu du "post-it", vraiment international! Notre ami écossais a eu tout le mal du monde à trouver son personnage! Et pourtant! :)

Cours de cuisine improvisé à notre hostel! au menu, les empanadas et la bonne "cazuela de pollo" (poule au pot!)

1 semaine de cours intensif d'espagnol!

Nos profs pour la semaine, Arturo et Maria, des personnes adorables. Top de venir hors saison, pas de groupe, 2 profs que pour nous! le dernier jour, notre quiche lorraine contre une bonne cazuela!

 

 



Publié à 04:37, le 30/06/2013, dans 10. Chili, Santiago
Mots clefs :


Voyage au coeur du Désert d'Atacama

Stop! arrêtez vous! ouvrez bien grand vos yeux et partagez avec nous les photos qui suivent. Est-il possible que la planète puisse nous offrir toujours plus de surprises et de merveilles à découvrir ? la réponse est oui, sans appel. Disons le tout net, le nord Chili est d'une incroyable beauté et ses paysages méritent à nos yeux tous les superlatifs.
Tout cela nous le devons au Désert d'Atacama, le désert le plus aride du monde, flanquée entre la Cordillère des Andes à l'est, non loin de la Bolivie et l'Argentine, et l'océan à l'ouest. Visiblement l'endroit sur la planète où la pluviométrie est la plus faible.
Ca c'était pour la partie géographique.

Parlons peu parlons bien, parlons paysages: du désert donc, des geysers, des lacs perdus en altitude, des plateaux immenses, des volcans en toile de fond, de fines croutes de sel tapissant le sol et donnant un magnifique revêtement blanc sur des km, une flore atypique (cactus entre autre), des paysages tantôt lunaires et chaotiques, tantôt rappellant les photos prises sur Mars, et bien sûr ce ciel bleu de la plus grande pureté. Si pur que l'implantation d'observatoires astronomiques s'y multiplie. On aura d'ailleurs eu cette très grande chance d'observer le ciel au Space Obs, un observatoire qui nous aura permis de voir distinctement Saturne et ses anneaux, la voie lactée dans toute sa splendeur, des nébuleuses, une supernova, on en passe et des meilleurs etc...

San Pedro de Atacama est le village où tous les touristes séjournent pour effectuer les excursions. Un endroit à pas moins de 24h de bus de Santiago (et ouais c'est bien grand le Chili!), un trajet que nous aurons eu raison de couper en s'arrêtant 1 journée à La Serena, une petite bourgade permettant de se balader dans la belle Vallée de Elqui et de visiter la distillerie de Pisco, l'alcool locale par excellence (enfin paraît il que c'est plus péruvien, mais chhhhut!).
Nous resterons ensuite 6 jours à San Pedro, le temps pour nous de voir les splendeurs du coin. San Pedro se résume en gros à un entrecroisement de ruelles en terre, avec une rue principale où se côtoient les hostels et agences de tourisme. Endroit touristique donc et au combien sympa, permettant de rencontrer tout plein de voyageurs.
On passera les commentaires relatifs à la beauté des paysages, nous préférons vous laisser les découvrir en photos.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La vallée de Elqui

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Colibri!

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Et c'est reparti pour du bus by night! 18h de trajet!

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le Lagon Cejar

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Possibilité de se baigner dans le lagon, dont la densité en sel est supérieure à celle de la Mer Morte. On y flotte comme un bouchon, par contre on y reste 15 secondes pour la photo, car ça caille dur!!!!

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



Publié à 19:41, le 29/06/2013, dans 10. Chili, San Pedro de Atacama
Mots clefs :


Voyage au coeur du Désert d'Atacama (suite)

Les (petits!) Geysers del Tatio

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Possibilité de se baigner dans une piscine naturelle, l'eau sort des geysers à 85° puis descend graduellement à une température de 30°

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Gros coup de chance en tombant nez à nez avec Zorro! pas le vengeur masqué nan, le renard d'Atacama!

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Rencontre également avec de nombreux "vicunas", en français les vigognes

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ci-dessus, dégustation d'un empanada au fromage de chèvre, ci-dessous une bonne brochette à la viande de lama! franchement pas mauvais!

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le Salar d'Atacama, paysage à la fois chaotique et magique

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Est-ce la peine d'aller s'enquiquiner à prendre des photos sur Mars quand on a déja des exemplaires sur notre sol! ;)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Après-midi glissade avec une séance de sandsurfing! bien fendard, bien casse-gueule aussi!

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



Publié à 19:30, le 29/06/2013, dans 10. Chili, San Pedro de Atacama
Mots clefs :


Escapade du bout du monde dans le Parc de Lauca

Il était préssenti que le Chili ne voudrait en aucun cas nous laisser gagner le Pérou sans un dernier cadeau visuel. Qu'à cela ne tienne, nous en redemandions toujours plus! Et alors que nous atteignions bientôt la frontière avec le Pérou, voilà que se présente face à nous le Parc National de Lauca, avec ses volcans, ses lacs d'altitude et ses myriades d'espèces animales. Un paradis notamment peuplé par différentes espèces d'oiseaux et un extraordinaire panel de camélidés (lamas, guanacos, vigognes...), viscaches (lapin à queue d'écureuil!), et flamants roses. Une escapade par contre très fatiguante en raison de l'altitude (4500m), mais récompensée le soir par une bonne glandouille à notre hostel dans la ville d'Arica.

Nous vous écrivons en ce moment même du Pérou, après une loooongue journée de trajet depuis le Chili, mais qu'importe, la récompense est toujours au bout. Du coup, on vous donne bientôt rdv pour toujours plus de partage et de dépaysement! Portez vous bien.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Et voilà le viscache, cousin du chinchilla, dommage qu'on voit pas sa queue d'écureuil!

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



Publié à 19:31, le 28/06/2013, dans 10. Chili, Lauca
Mots clefs :


Iles Fidji (1/2), un coin de paradis

Ahhhh la surprise du voyage!! la destination imprévue! les iles Fidji! il aura suffit d'une belle offre low cost sur internet, une envie de goûter à l'ambiance des îles du pacifique (on n'est pas au bout du monde tout les jours!) et une envie franche de quitter les premières fraîcheurs de Sydney pour nous inciter à cette petite aventure, en attendant notre vol pour l'Amérique du Sud le 15 juin.

Ouhh je sens que certains parmi vous ont besoin, tout comme nous avant d'y aller, d'un p'tit cours de géo. Alors pour vous situer, les Fidji ce sont des îles à environ 4h de vol à l'est de Sydney, à 3h au nord de la Nouvelle-Zélande et visiblement à 10h de vol d'Hawaii. En plein pacifique quoi!

Les Fidji sont constituées de plusieurs groupements d'îles: la capitale, Suva, est située sur l'île principale Viti Levu. Non loin de là, on nous annonce de petits paradis à découvrir, notamment les 2 groupements d'îles Mamanucas et Yasawas, réputées pour leurs plages et superbes sites de plongée. A l'est, l'île de Taveuni, dont les Fidjiens vantent également les beautés. 18 jours passés dans ces terres lointaines, littéralement situées à l'autre bout du globe par rapport à la France.

Amis lecteurs, n'ayant pas peur des mots, voici pour l'heure la destination coup de coeur de notre voyage. Ce n'est pas tant au niveau des images cartes-postales - que nous ne tarderons pas à partager ci-dessous avec vous - que de ce que ce coin du monde aura pu laisser comme traces dans nos têtes.

Pas maîtres dans l'art des grandes tirades, nous dirons simplement que le voyage a ce petit quelque chose de magique qui permet, sans vraiment s'y attendre, d'être envahi des plus belles émotions. C'est ce que nous avons vécu là-bas, grâce à cette poignée de journées que nous aurons eu le privilège de vivre dans un village du bout du monde du nom de Dreketi, éloigné de tout et encore épargné par les infos fusantes du Net. Grand respect au peuple fidjien pour son incroyable sens de l'hospitalité et de générosité! Alors, merci à toi, Ô Dieu du voyage (si tu existes bien sûr!).

Mais commençons par le commencement, tout d'abord cette 1ère semaine passée sur l'île de Mana Island. Déja un doux parfum de bout du monde, tant la situation géographique du lieu maintient un niveau timide de touristes. 2 ou 3 complexes hôteliers et puis 2 guesthouses pour les backpackers. A faire sur place ? du farniente bien sûr, mais également beaucoup de snorkeling (masque et tubas) dans des eaux si claires qu'on pouvait nettement voir les poissons sans mettre la tête sous l'eau.

Gros temps fort de cette 1ère semaine, une journée passée sur Castaway Island. Cela ne vous dit rien ? pour les plus cinophiles d'entre vous, c'est sur cette île que le film "Seul au Monde" avec Tom Hanks a été tourné. Ca vous donne une idée du côté sauvage et préservé des lieux, car il n'y a aucune âme qui vive sur cette île, juste la nature, uniquement la nature.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

En route vers Castaway Island!

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Castaway Island

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le rocher où Tom Hanks tentait en vain de casser les noix de coco!

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Séance de snorkeling sur une minuscule île de sable!

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



Publié à 04:44, le 16/06/2013, dans 09. Fidji, Îles Fidji
Mots clefs :


Iles Fidji (2/2), un coin de paradis

Après une 1ère semaine riche en couleurs et en ensoleillement, voilà que le ciel grisonnant et des trombes d'eau firent leur apparition. Une incitation de plus pour quitter l'île principale et tenter de retrouver les chaleurs plus au nord. Direction l'île de Taveuni (prononcer "Taviouni"), à plus d'une journée de voyage en bateau. Nous ne le savions pas encore, mais nous allions y vivre des journées inoubliables.

C'est donc depuis Suva, la capitale, que nous embarquions à bord d'un gros ferry en compagnie d'une dizaine de backpackers avec qui nous avions déja passé du temps la 1ère semaine. On se rappellera de ce voyage! plus de 20 heures sur un vieux ferry avec le pont supérieur transformé en immense dortoire! car c'est bien par terre que tout le monde allait dormir, les uns à côté des autres!

Arrivée le lendemain sur Taveuni; en témoignage du bout du monde, nous avons visité l'endroit où passe le 180è méridien, c'est à dire là où on change de date et où les fuseaux horaires s'inversent.

Les 1ers jours, du bon temps, encore du bon temps, cependant en ne faisant pas grand chose car la météo restait plutôt mauvaise. Au bout du 5è jour, nous désespérions de ne pouvoir profiter des lieux et voilà que tout se décante: en compagnie de 2 autres voyageurs (Marcelo/argentin et Valentin/allemand), nous voici invités par un fidjien à passer quelques jours dans un petit village et dont son père en est le chef. On parlera bien d'invitation car il nous est précisé qu'on ne payera pas le logement et qu'on peut y rester autant qu'on veut. Est-ce possible ?!

Ma foi, en deux temps trois mouvements nous voilà sur un petit bateau de pêcheur en direction de l'inconnu. Le temps pour nous de nous ravitailler en boîtes de conserve, pâtes, et autres soupes de nouilles, nous partirons avec quelques fringues et la guitare!

1h plus tard et voilà le paisible et reculé village de Dreketi. Pas d'engin à moteur, pas de bruit, juste quelques baraques le tout entouré des paysages les plus verdoyants. Nous sommes rapidement présentés au chef du village et comme le veux la coutûme nous lui remettons des branches de "kava", cette plante que les fidjiens utilisent pour leur boisson et autour duquel on se rassemble quotidiennement. 

Le chef nous informe qu'à compter de ce jour nous faisons intégralement partis du village, que nous sommes invités à y séjourner autant qu'on le souhaite, et que tout ce qui s'y trouve nous est offert. Nous dormirons tous les 4 à l'entrée du village, à côté de la baraque d'infirmerie.

Nous nous habituerons très rapidement aux lieux. Toutes les habitations sont parsemées dans la verdure et s'articulent autour de celle du chef du village et de la petite église. Pas d'épicerie, on s'approvisionne une fois par semaine grâce à la petite navette ramenant les victuailles depuis l'île principale. Pas d'internet, électricité le soir uniquement, l'eau de pluie est récoltée dans de grandes cuves pour les besoins divers. Assez drôle de voir le chef du village monter sur le rebord de la fenêtre pour capter du réseau téléphonique! Les résultats de la pêche sont partagés entre tous les habitants. Chacun va ceuillir ses légumes dans la jungle voisine, notamment la feuille de cassava (manioc) et le fruit de l'arbre à pain.

Les habitants sont d'une gentillesse impressionante et d'une très grande hospitalité. Nous serons invités tous les jours à participer à leur vie quotidienne, entre activités de pêche au harpon, ferme, et culture. Nous n'aurons jamais eu  à cuisiner une seule fois et aurons été invités à manger tous les jours, y compris chez le chef du village, notamment ce dimanche midi où nous avons assisté à une messe, sur un fond d'un gospel vibrant et dans une église en bord d'océan. Nous aurons joué avec tous les enfants du village, venus naturellement au contact vers nous et nous laissant l'impression d'une incroyable joie de vivre. Un soir, un groupe de musique fidjienne est venu au village et nous avons dansé et rigolé avec tous. Le soir, on se retrouve autour du kava, une boisson donc, au goût très amer mais qu'on aura pris l'habitude de boire et qui est servi à chacun avec une petite coupelle (en fait l'écorce de noix de coco). Pas nécessairement besoin de parler, de dialoguer, de raconter sa vie, non, c'est surtout se retrouver ensemble et partager du temps qui prévaut.

Nous abrègerons ici le récit car nous serons content de raconter tout cela de vive voix. Un endroit qui nous aura profondément marqué et qu'on aura quitté le coeur gros, on y serait resté bien plus longtemps si nous n'avions pas été contraint par le billet d'avion. Un village aux valeurs humaines les plus simples et authentiques. Une très grosse et trop courte aventure humaine qu'on n'est pas près d'oublier...

 

A bord du ferry, voici notre lit!

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le 180è méridien, à gauche c'est "aujourd'hui", à droite "hier"!

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le rugby, sport ancestral aux Fidji!

            Ce matin où nous embarquions à 4 vers l'inconnu!

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Dans l'assiette, en jaune, le fruit de l'arbre à pain ("bread fruit")

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Invités au déjeuner dominical par le chef du village. Au 1er plan, un délicieux poisson entouré de feuilles de cassava

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Valentin à la trompette, le chef du village à l'écoute

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



Publié à 04:43, le 16/06/2013, dans 09. Fidji, Îles Fidji
Mots clefs :


{ Page précédente } { Page 1 sur 3 } { Page suivante }

Qui suis-je ?

Accueil
Qui suis-je ?
Mon itinéraire
Livre d'or
Archives
Amis
Album photos

Mes albums

La carte des lieux visités



Mots clés

Rubriques

01. Thailande (nord)
02. Myanmar
03. Laos
04. Cambodge
05. Thailande (sud)
06. Singapour
07. Bali
08. Australie
09. Fidji
10. Chili
11. Perou
12. Bolivie
13. Argentine

Derniers articles

L'Argentine, pour finir en apothéose! (1/2)
Argentine (2/2): direction les spendeurs du bout du monde... la Patagonie
Bolivie, terre de splendeurs...
Du Lac Titicaca à la forêt amazonienne!
Parc Torotoro, sur les traces des dinosaures!

Sites favoris


Amis